Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

François Noël Marie Mauguen

est né le 28 janvier 1888 à Lanvéoc (Finistère (29))

Fils de François Marie et de Marie Jeanne Lélias, François est né le 28 janvier 1888 à Lanvéoc. Il était l’époux de Elisabeth Perfézou et était domicilié, en dernier lieu, 23 rue Richelieu à Brest.

Il s’est engagé dans la Marine Nationale le 11 mai 1908 pour une durée initiale de 5 anset a été incorporé au 2e dépôt de Brest. Il a suivi sa formation de spécialité à l’école des mécaniciens de Brest (1er juin au 1er juillet 1908) puis a été affecté sur l'aviso transport  « Bougainville » (5 juillet au 1er septembre 1908), sur le croiseur « Cassard » (28 septembre 1908 au 7 janvier 1910),  sur le contre-torpilleur « Harpon » (4 février au 30 avril 1910), sur le contre-torpilleur « Tromblon » (30 avril au 27 septembre 1910), sur le contre-torpilleur  « Etendard » (27 septembre 1910 au 26 septembre 1912), sur le garde-côtes cuirassé « Furieux » (1er février au 25 avril 1913).

Le 11 mai 1913, au terme de son contrat d’engagement, il quitte la Marine. Il travaille à la petite pêche à Camaret du 21 février au 1er mai 1914.

Il est rappelé, pour la durée de la guerre, au 2e dépôt (3 au 6 août 1914) puis est affecté à la défense fixe Brest (6 août 1914 au 19 janvier 1917), à la direction du port de Brest (19 janvier au 16 juillet 1917), sur le dragueur de mines « Mignonne » (16 au 31 juillet 1917), sur le bâtiment école "Armorique" (7 octobre 1917 au 9 avril 1918), sur les torpilleurs de Brest (14 avril 1918).

Il quitte la Marine le 15 mars 1919 et se retire à Camaret.

Le 10 juin 1926, il s’engage dans le corps des marins de la direction du port de Brest en qualité de mécanicien. Il est admis à la retraite le 10 juin 1938 puis rappelé sous les drapeaux le 27 août 1939.  

Il disparait le 18 juin 1940 lors de la perte du remorqueur « Provençal », victime d’une mine magnétique en rade de Brest

L'association recherche la famille ou toute personne susceptible de fournir des informations (lettres, photos...) concernant ce marin.

Il était Second-maître de la direction du port de Brest.
Son unité : Provençal
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 18 juin 1940.
Porté disparu
Document portant la mention MPLF : Acte de jugement de décès du Tribunal de Brest

Provençal

41

Livré à la France au titre des dommages de guerre 14-18. Détruit par mine en rade de Brest, lors de l'évacuation du port le 18 juin à 12h45. (Un seul survivant). Une plaque à l'entrée de la DP à Brest porte les noms des disparus du Provençal.

Provençal
7862
Mauguen
Lanvéoc
Finistère (29)
28 janvier 1888
Aucune
176384,176385
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Citation à l'Ordre de la Division
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner