Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Léon Pierre Payrard

est né le 10 juin 1907 à Les Noës (Loire (42))

Léon Pierre vient au monde dans la maison familiale de ses grands-parents. Le village Les Noës a accueilli et hébergé le curé d'Ars Jean Marie Vianney pendant sa désertion à la guerre d'Espagne en 1809, sous un faux nom, jusqu'en 1812.

Son père Jean Payrard est cultivateur sa mère Marie Louise Geneste est la deuxième épouse de Jean, la première étant décédée en 1905.

Léon Pierre n'a que trois ans au décès de son père. Il grandit aux Noës. Avant son service militaire il exerce la profession de papetier. Mais il a d'autres cordes à son arc. Depuis son plus jeune âge il pratique la gymnastique et reçoit à 18 ans sa première médaille en se classant 2e en gymnastique au championnat de l' U.F.O.L.E.P d'Avignon. Ses dons d'équilibriste et d'acteur sont remarqués par les organisateurs de spectacles, c'est un artiste voué au plus grand avenir.

Il est appelé dans la Marine nationale à Toulon en novembre 1927 pour y effectuer son service militaire comme matelot de 2e classe sur le cuirassé "Jean Bart" en Méditerranée. Celui-ci est renommé "Océan" en 1936 en raison de la construction d'un nouveau cuirassé "Jean Bart" à Saint-Nazaire.

Il est breveté canonnier au terme de sa formation le 1er juin 1928 et est nommé sur le cuirassé "Paris" à Toulon qui subit une seconde rénovation de ses systèmes de feu. Il est promu au grade de quartier-maître le 1er janvier 1929. Il termine son service militaire le 1er mai 1929.

Il convole en juste noces le 29 avril 1939 à Roanne avec Marie Pierrette Jacqueline Mellet, bonnetière à Roanne.

Mais la guerre avec l'Allemagne éclate et Léon Pierre est mobilisé le 29 août 1939 et embarque sur le cuirassé "Bretagne". La flotte basée à Mers El Kébir est anéantie le 3 juillet 1940 lors de l'opération "Catapult".

Léon Payrard disparaît à l'âge de 33 ans lors du naufrage du cuirassé "Bretagne" dans le port de Mers El Kébir. Au matin de cette triste nouvelle, un imprésario du Sud-Est sonnait à la porte de ses parents. Il avait en poche un contrat d'engagement qui prenait effet à sa démobilisation.

Son père a effectué deux années de campagne en Algérie dans le régiment des zouaves de novembre 1900 à août 1902. Son oncle François Payrard est "Mort pour la France" à 34 ans en 1915 à Flirey (Meurthe et Moselle).

Il est cité à l'ordre du corps d'Armée "tombé glorieusement pour la France à son poste de combat"

Son nom est inscrit au monument aux morts de Roanne (42).

Il était Quartier-maître canonnier.
Son unité : Bretagne (cuirassé)
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 03 juillet 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Toulon (83)
Document portant la mention MPLF : Transcription de décès

Bretagne (cuirassé)

Cuirassbretagne

Bretagne : cuirassé construit à Brest en 1916. Après la capitulation signée par le maréchal Pétain, pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains des Allemands, Churchill décide de détruire la flotte française qui stationne à Mers-el-kébir (6 km d'Oran) : opération Catapult. Les négociations entre les amiraux Somerville (anglais) et Gensoul (Français) échouent...

Bretagne (cuirassé)
9617
Payrard
Les Noës
Loire (42)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
Transcription de décès
A 21x27 paysage